Translate to any language

1 décembre 2010

Réflexion sur Le Bon Pasteur (Évangile selon saint Jean 10, 27-30)



27. Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent ;
28. je leur donne la vie éternelle ; elle ne périront jamais et nul ne les arrachera de ma main.
29. Mon Père, quant à ce qu'il m'a donné, est plus grand que tous. Nul ne peut rien arracher de la main du Père.
30. Moi et le Père nous sommes un. »



Le vrai berger est celui qui rassemble le troupeau, qui a le souci de chacune de ses brebis, toutes égales à ses yeux. Il est attentif aux brebis blessées, infirmes ou égarées, car elles sont plus vulnérables, plus fragiles donc plus en danger d'être les proies du loup.

Le vrai berger est courageux, ne reculant devant rien pour sauver les brebis des griffes du loup. Il ne se laisse pas mener par la peur du loup, mais par l'amour, l'amour de ses brebis risquant sa propre vie pour les sauver.

En ces temps difficiles où les vrais bergers semblent se faire de plus en plus rares, en ces temps où nous pouvons avoir l'impression que le loup s'est frayé un chemin jusqu'en la bergerie, faisons confiance au bon pasteur, ancrons-nous en la personne du Christ, le vrai berger.

Demandons la grâce d'écouter la voix douce et rassurante de Jésus, le bon pasteur.

C'est ce que je nous souhaite.

Robert

Aucun commentaire: